Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/10/2011

la ville

Je vais traverser la rue. Je ne sais pas si ma tête à un pivotement assez rapide gauche droite pour me permettre d’obtenir la certitude d’une sécurité absolue. Je balance, je balance dans la crainte, et ce balancement me berce à tel point que l’idée de traverser se dissipe. Je compte les voitures comme des moutons, je m’endors presque. Je ne sais même plus pourquoi je dois me rendre de l’autre coté de la rue. Je pense à une multitude de choses en restant planté sur le trottoir, l’air hagard. Je pense à la pollution qui s’accumule sur mes vêtements, sur mes cheveux et j’ai envie d’un bain chaud, moussant. Je pense à la mousse qui est un élément caricatural de la jovialité. Champagne, sous bois, dessert léger à la framboise, lavage de voiture le dimanche les mains dans le seau et autres sensations mouillées. Je pense que j’arrête le temps même si je suis peut être en retard, parce que le flux de la vie citadine me l’impose. Temps morts réguliers. Je stagne encore un peu sur le trottoir, adossée à un platane, cet arbre des villes qui comble pleinement mon désir de nature. Je pense qu’on ne s’accoude pas assez souvent aux arbres des villes si ce n’est pour vomir ou uriner mais guère pour réfléchir, réfléchir à la ville, son groupe sanguin, sa dimension cardiaque et à tout ce temps qu’elle nous laisse quand on hésite à traverser la rue.

IMG_0189.jpg

Les commentaires sont fermés.